A+A-
Imprimer Partager sur Facebook

7 légumineuses équitables et bio avec Paysans d'ici

Publié le 03 novembre 2016 - Dernière mise à jour le 02 décembre 2016

Les Nations unies (ONU) ont consacré 2016 "Année internationale des légumineuses". Pas si étonnant quand on sait que les légumes secs sont bons pour l’environnement et la santé. Bourrés de protéines, mais aussi de fibres et de minéraux dans nos assiettes, leur culture enrichit les sols.

Avec la coopérative QUALISOL, située à Montfort, à seulement 20 km de notre siège social dans le Gers, nous avons eu la bonne idée d'en décliner toute une gamme selon les critères de notre démarche Paysans d'ici, pour un commerce équitable en France. (en savoir plus sur la charte Paysans d'ici)

Pois chiches, lentilles vertes, noires, roses et blondes, graines de lin doré ou petit épeautre en grains : vous avez l'embarras du choix pour les faire atterrir dans votre cuisine.
 

Des protéines, des fibres et des minéraux

Avis aux sensibles au gluten : les graines de lin ne contiennent pas de gluten tandis que le petit épeautre n'en contient que 7% et son gluten est moins agressif que celui du blé. Le petit épeautre est plus riche en protéine, mais aussi en magnésium, en zinc/fer que le blé.

Des cultures bio avec une fertilité naturelle accrue

La culture des légumineuses présente d'indéniables intérêts environnementaux : protection des eaux contre les fuites de nitrates et des sols contre l’érosion - et agronomiques : restitution d’azote et d’autres éléments minéraux à la culture suivante, apport de matière organique, stimulation de l’activité biologique des sols diversification de la rotation, rupture des cycles de maladies et de ravageurs, ...

Une mention spéciale pour le petit épeautre et le lin doré. Ces 2 céréales ne sont techniquement pas des légumineuses. Mais leur bénéfice agronomique est tout aussi évident.

 

Les légumineuses sont capables de transférer l'azote de l'air vers le sol pour l'enrichir naturellement, sans recourir aux engrais azotés de synthèses. L'azote fournit un apport nutritif indispensable au développement des plantes. Ainsi, cette culture prépare le terrain aux futures cultures, plus gourmandes en azote comme le tournesol ou le blé par exemple.

Revers de la médaille côté producteurs, il s'agit d'une culture fragile et complexe : vitesse de croissance lente, techniques de semis délicates, date de semis précoce bousculant le plan de travail à l'année, besoin de "jours longs" et de températures clémentes...

D'où la nécessité de rémunérer au prix juste ce travail.
 

Pourquoi choisir Qualisol ?

Certes, ce sont nos voisins mais ce n'est pas la raison qui a motivé ce choix !

Notre moteur : appuyer une dynamique bio dans la région et redonner une viabilité à une agriculture familiale traditionnelle.  

Qualisol regroupe des producteurs répartis sur 3 départements : Gers, Tarn et Garonne et Haute Garonne.

L'activité bio de la coopérative Qualisol a débuté en 2000 avec 30 agriculteurs, sans certitude sur l'avenir.

Ils ont multiplié les pratiques agro-écologiques sur leur exploitation : assolement diversifié, faux semis, non labour, couvert végétal l’hiver, lâchers de parasitoïdes. Ils ont aussi adopté des techniques innovantes comme l’ajout de légumineuses en culture intermédiaire dans les rotations pour maintenir la fertilité des sols. 

Les résultats ont convaincu 300 autres producteurs de suivre la voie de la bio. A travers ce partenariat et à notre échelle, nous soutenons cette dynamique de développement de l'agriculture bio dans la région.

Autrefois très diversifiée, l'agriculture gasconne s'est peu à peu spécialisée dans les cultures céréalières. Les fermes de taille moyenne dans des paysages vallonnés n'ont pas la même productivité que celles des grandes plaines céréalières. Bien rémunérer des cultures qui ont un intérêt agronomique, c'est favoriser la durabilité des pratiques biologiques et consolider la résilience écologique.

Un autre point important : Qualisol, avec un suivi fin des parcelles, assure aussi une traçabilité lot par lot de chaque producteur.

Ainsi chaque sachet de légumiseuses que nous commercialisons est frappé, lors de l'ensachage, de l'origine précise du lieu de culture : département et commune.

Pour finir, la coopérative a mis en place en 2009 sa propre unité de nettoyage et d'ensachage des légumineuses bio. Nous achetons donc directement à la coopérative les produits complètement emballés.

 
Il ne vous reste plus qu'à choisir... ou les prendre toutes dans votre rayon préféré !


 

 

D'autres articles sur le même thème
Réagir à cet article
CAPTCHA
Ce champ doit rester vide (lutte contre le pollupostage).