A+A-
Imprimer Partager sur Facebook

L'huile de coco et ses mille vertus...

Publié le 04 octobre 2016 - Dernière mise à jour le 24 novembre 2016

L'huile de coco retient de plus de plus l'attention en cuisine. Et pour cause : entre acides gras un peu magiques et facilité d'utilisation, plus question de s'en passer !

Si notre huile bio & équitable de coco provient de la Coopérative Fair Trade Alliance Kerala (FTKA) en Inde, ce n'est pas un hasard : Kerala signifie le pays des cocotiers en malayalam.

Surtout, nous soutenons cette organisation visionnaire de 3 000 producteurs depuis 2007.

 

Des noix de coco fraîches et rien d'autres

Cette huile vierge est obtenue par première pression à froid de la pulpe de noix de coco fraîches. Transformée sans chauffage, ni produit chimique, elle est non désodorisée et non raffinée.

Tomy Matthew, le leader de FTAK, nous disait en mai 2016 lors de notre dernière rencontre : "Faute d'un meilleur mot, le commerce équitable que nous pratiquons est ce que j'appelle le commerce équitable, plus trois : la biodiversité, la sécurité alimentaire et la parité homme femme, et non un commerce équitable qui coche le système de certification de la boîte."

"Notre coopérative est née lors de la crise agricole dans le Kerala au début des années 2000. Les prix des matières premières pour le café, les noix et les épices s’étaient effondrés, à cette époque, plus de mille agriculteurs se sont suicidés dans la région. "

Ce qui explique sûrement la volonté de ces producteurs de changer le monde à leur échelle. En particulier, sur la question de la place des femmes, Tomy précisait : "Elles ont un rôle central dans l'économie agricole. Pourtant, le marché a tendance à les évincer et place les hommes comme intermédiaires entre le marché et la ferme."

"Nous nous sommes engagés à ce que les femmes retrouvent leur rôle central dans la gestion des fermes, et qu'elles assument des rôles de leadership et des postes de direction au sein de la coopérative."

La plupart des membres de FTAK possèdent quelques cocotiers sur leur parcelle. Les noix de coco sont récoltées toutes les six à huit semaines. La récolte est effectuée par des cueilleurs expérimentés, qui doivent grimper sur les palmiers pouvant atteindre une hauteur de 25 à 30 mètres. Chaque producteur épluche ses noix pour garder leur écorce, qui est la base d'un engrais naturel.

C'est à la coopérative que se déroule la suite des opérations : coupe des noix, extraction de la pulpe fraîche pour obtenir du lait de coco, tamisage, fermentation et centrifuguation mécanique du lait pour obtenir de l'huile, séchage et filtrage et mise en pot. On obtient une huile de coco pressée à froid, prête à être exportée directement à ETHIQUABLE.

 

100% d'acides gras, mais des acides gras un peu magiques... 

Le premier grand secret de l'huile de coco repose sur une quantité inhabituelle d’acides gras saturés contrairement aux autres huiles végétales. Le beurre de coco est donc très proche des graisses animales.

Vadé rétro : des acides gras saturés ! Oui, mais pas tous ! On a accablé les acides gras saturés de tous les maux jusqu'à se rendre compte qu'il en existe différents types. Les effets négatifs attribués aux gras saturés sont principalement causés soit par des gras trans industriels que l'on retrouve dans les aliments préparés, soit par des viandes de mauvaise qualité. 

Plus encore, ces acides gras sont à chaîne moyenne ou triglycérides à chaîne moyenne (TCM). Et ces fameux TCM font toute la différence : ils sont vite métabolisés et apportent plus rapidement de l’énergie aux cellules. Notre organisme a tendance à moins les stocker, ce qui fait dire à certains que l'huile de coco fait mincir... mais il ne faut pas exagérer, il s'agit juste d'une question métabolique !

Ces TCM ne se comportent donc pas dans l'organisme comme les acides gras saturés à longues chaînes que l'on trouve par exemple dans les viandes et qui ont mauvaise presse.

Son deuxième secret est encore plus positif pour la santé : l'huile de coco est exceptionnellement riche en acide laurique, un autre acide gras saturé qui est un élément de base du lait maternel et qui renforce le système immunitaire du jeune enfant.

Dans le corps humain, cet acide gras particulier se transforme et présente des effets antibactérien, antiviral et antifongique. La noix de coco est la seule source d'acide laurique présente en si grande quantité dans le monde végétal.

Les propriétés santé de l'acide laurique sont aussi réputées pour avoir un impact positif sur notre système cardio-vasculaire en augmentant le taux de bon cholestérol.

 

L'huile de coco est parmi les corps gras les plus stables à la cuisson 

L'huile de coco reste à un état solide en dessous d’une température de 27°C en moyenne. À température ambiante (22–23°C), sa texture commence à être plus tendre, et elle devient peu à peu malléable. À 27°C, elle est liquide, et sa texture ressemble à une crème fraîche liquide diluée. Cette adaptation vous autorise une facilité d'utilisation.


 

C'est une huile parfaitement adaptée à la cuisson, au four comme à la poêle. Elle remplace aussi avantageusement les autres huiles dans la friture, car les aliments l’absorbent moins. Vous pouvez l'utiliser crue dans les vinaigrettes par exemple. En pâtisserie, elle se substitue parfaitement au beurre laitier avec seulement 80 % de la quantité initiale nécessaire.

Elle est aussi une très bonne alliée pour les intolérants aux produits laitiers.

 

Sans oublier ses qualités cosmétiques

On ne compte plus les usages de l'huile de coco pour les cheveux ou la peau.

La présence de vitamines de A et E, ses qualités extra nourrissantes et son léger parfum de coco sont les arguments phares d'un plébiscite pour un pot d'huile de coco dans votre salle de bain.

Baume pour les lèvres et le corps, masque pour les cheveux, dentifrice, massage... vous avez l'embarras du choix.

 

D'autres articles sur le même thème
Réagir à cet article