A+A-
Imprimer Partager sur Facebook

ETHIQUABLE était au Pérou à l'inauguration de l'usine de NORANDINO

Publié le 16 décembre 2015 - Dernière mise à jour le 19 janvier 2016

Le lundi 25 novembre dernier marque un grand pas en avant dans l'aventure de la coopérative Norandino : les petits producteurs de la région Piura au Pérou ont inauguré leur propre usine d'emballage de sucre de canne. 

La trajectoire exemplaire de cette coopérative depuis 2003 repose sur sa capacité à construire un modèle alternatif basé sur l’agro-écologie et une organisation sociale dynamique. NORANDINO a aujourd’hui un véritable poids économique dans la région, elle est un exemple unique dans le monde.

Retour sur les 12 dernières années qui ont amené une poignée de petits producteurs à créer un véritable mouvement paysan avec l'appui du commerce équitable et le soutien sans faille d'ETHIQUABLE.

Les producteurs de Norandino vous souhaitent la bienvenue au Festival du sucre complet de novembre 2015 et vous font découvrir tout le processus de fabrication de votre sucre complet.

A l'origine...

En 2003, les producteurs de café de Norandino cherchent une solution pour donner de la valeur aux cultures de canne à sucre associées au café. En marge de cette culture d’exportation, la canne est traditionnellement destinée à la fabrication locale du Guaro, une sorte de rhum doux artisanal dérivé du sucre de canne et de la fameuse chankaka.

La Chankaka est un bloc solide de jus de canne non raffinée. Elle a une longue tradition dans la cuisine péruvienne : c’est une base pour préparer des sirops dans les desserts ainsi que des sauces et des marinades pour la viande.

Pour les producteurs de Norandino, la canne ne rapporte que peu de revenu, c’est une culture peu rentable. Ils vont alors s’inspirer de tradition équatorienne autour de la panela, un sucre complet de canne en poudre, après une visite en Equateur.

Norandino s’approprie ce savoir-faire et se forme à cette nouvelle technique de transformation de canne. La coopérative créé une première unité de fabrication à Montero dans la Sierra de Piura.

 

Le premier produit - au succès jamais démenti - commercialisé par ethiquable 

A cette même période, ETHIQUABLE qui vient de se créer, lance ses premières filières de commerce équitable.

Bien que le sucre complet ne soit pas encore connu des consommateurs français, nous prenons le risque d’inclure ce produit dans la première gamme de 12 produits que nous lançons en fin d’année 2003.

Nous achetons à Norandino un premier demi-container de sucre complet sans savoir si ce produit si typique des Andes va se vendre.

le sucre de canne que vous achetiez en 2003... qui devient bio et passe en doypack en 2008, et enfin celui que vous adorez en 2015

Très vite, nous constatons que le sucre complet obtient un grand succès auprès des consommateurs français. Riche en minéraux et en oligo-éléments, le sucre complet n’est pas un simple sucre, mais un aliment complet. Son goût de vanille et de réglisse en fait une gourmandise pour sucrer yaourt et fromage blanc.

En 2007, nous réalisons ce petit film pour faire comprendre aux consommateurs notre démarche de commerce équitable. Norandino s'appelle alors CEPICAFE.  

Et nous avons importé un deuxième, puis un troisième container… Aujourd’hui nous importons un container par mois, soit 200 tonnes. Désormais, environ 1700 familles fabriquent du sucre complet dans 27 unités de transformation réparties dans le milieu rural dans la Sierra de Piura.

La canne à sucre couvre plus de 2 500 hectares qui produisent 4.000 tonnes de panela par an, dont 1200 sont exportés non plus seulement vers la France, mais également vers l’Italie et l’Allemagne.

S'appuyer sur un prix équitable rémurateur pour avoir un impact régional

La coopérative achète le sucre complet aux paysans à 1 dollar par kg, donc plus de trois fois le prix du sucre industriel traditionnel.

Ce prix rémunérateur du commerce équitable a radicalement transformé l’économie de la petite région qui a retrouvé un nouveau dynamisme autour des plantations de canne à sucre bio de montagne.

L’impact dépasse l’activité agricole puisque les transporteurs, les commerçants, les artisans bénéficient de cette nouvelle économie du sucre complet. Dans cette région de forte densité de population où les paysans n’ont pas assez de terre, l’exode rural des jeunes a souvent été la seule issue.

Le sucre complet ouvre aujourd’hui de nouvelles perspectives pour les jeunes.


28% du prix que vous payez pour ce sucre revient à la coopérative Norandino

Les municipalités rurales ont bien compris l’enjeu du développement du sucre complet. Depuis 2003, elles ont contribué à la dynamique pour cofinancer les investissements et recruter des techniciens agricoles.

Chaque année et cela depuis 5 ans, les municipalités de la Sierra de Piura organisent le Festival de la panela, une grande fête rurale en l’honneur du sucre complet.

C’est l’occasion pour cette région rurale de promouvoir son modèle économique construit autour d’une agriculture paysanne bio. Dans un Pérou où les paysans sont fortement déconsidérés par les urbains, il est très important pour Norandino d’inviter la presse locale pour témoigner de la capacité de cette économie du sucre complet à créer des richesses et générer des devises par l’exportation.

2015 : la nouvelle usine de la coopérative

La nouvelle manufacture de sucre créée dans la ville de Piura permettra d’améliorer considérablement la qualité du produit avec la mise en œuvre des dernières étapes d’émottage, de tamisage, de séchage et de conditionnement.

L'installation appartient à l'organisation paysanne et a la capacité de traiter jusqu'à 3 000 tonnes de panela.

Pour cet investissement de 2 millions de dollars, Norandino a reçu le soutien financier d'institutions comme l'Union européenne et de l’ONG Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières. Par ailleurs, Alce Nero (entreprise italienne de produits bio et équitables) et ETHIQUABLE ont décidé d’apporter 150 000 dollars au capital de la coopérative NORANDINO pour soutenir ce projet d’industrialisation.

Les deux entreprises européennes seront donc membres de la coopérative Norandino parmi les 7000 petits producteurs.

Cependant, nous n’avons pas réellement de pouvoir de décision puisque les choix seront effectués selon le principe coopératif un sociétaire = une voix, indépendamment du capital apporté.

Notre rôle est de conseiller et d’appuyer la coopérative afin de créer les conditions favorables au développement de cette nouvelle activité.

Lors de la cérémonie d'inauguration, l'ambassadrice de l'Union européenne, Irène Horejs, et le représentant du ministre de l'Agriculture, Juan Benites Ramos, ont parrainé cette infrastructure qui va changer la vie de milliers de familles impliquées dans la culture de la canne et la production de sucre complet.

Tous ont souligné combien la coopérative NORANDINO est un exemple unique dans le monde.

La coopérative agricole Norandino a soutenu depuis sa création de nombreuses initiatives paysannes dans des régions voisines pour accéder au marché rémunérateur du commerce équitable. NORANDINO est peu à peu devenu une véritable entreprise d'exportation sans jamais perdre de vue sa vocation de soutien à l'agriculture paysanne. Elle rassemble désormais plus de 8 000 producteurs de cacao, la canne à sucre, du café et des fruits dans les régions de Piura, Cajamarca, Tumbes, Lambayeque, San Martin et Amazonas.

Les résultats ainsi obtenus par NORANDINO ont construit sa légitimité auprès des autorités locales et nationales qui la soutiennent. Ils font la fierté de ses membres et, bien entendu, de ses partenaires, Alce Nero et ETHIQUABLE !

 

D'autres articles sur le même thème
Réagir à cet article