A+A-
Imprimer Partager sur Facebook

Confinés, déconfinés : l'impact du COVID-19

Publié le 15 mai 2020 - Dernière mise à jour le 04 juin 2020

Si la crise sanitaire n'a pas dit son dernier mot, son impact pour les producteurs du commerce équitable est évident.

Certes, beaucoup ont continué à travailler sur leur parcelle en France comme au Sud. Mais les difficultés de collecte des récoltes ont pesé et pèsent sur les revenus des producteurs.

Et, une fois la collecte réalisée, se pose encore la question des conditions sanitaires dans les ateliers pour les coopératives qui transforment leurs récoltes, la question des transports et de l'acheminement des produits.

Pas de pénurie pour le moment, mais un horizon inquiet. Tous nous ont dit la nécessité d'un prix équitable. Tous nous ont dit leur préoccupation sur le maintien ou non du soutien des consommateurs européens pour les produits bio issus du commerce équitable.

Ce que cette crise nous a révélé, c'est justement une lame de fond des consommateurs en France pour le bio, l’équitable et les circuits courts.

 


 

 

 

carte ethiquable en equateurDu côté de l'Equateur

Nicolas est basé à Quito en Equateur. Il est en charge du suivi des partenariats avec les coopératives sur toute la zone. Confiné, comme une majeure partie des populations latino américaines, il témoigne de l'impact de la crise pour les organisations de producteurs. "L'ensemble des gens sont très inquiets de savoir ce qui va se passer du côté de la consommation. Si les consommateurs vont être au rendez-vous."

 

A la coopérative Lazan'ny Sambirano à Madagascar

Cette vidéo nous est parvenue au début du confinement. Raza Larison, le gérant, témoigne ici d'une équation cinglante dans cette zone isolée de l'île : pas de collecte = pas de revenus pour les producteurs. Depuis, la coopérative a annoncé la reprise de la collecte de cacao à la demande de ses membres.  

 

A la coopérative COMSA au Honduras

Fredy Perez témoigne de l'impact des prix équitables pour les membres de sa coopérative. Malgré la crise, COMSA continue à appuyer les producteurs avec un projet novateur d'ateliers de fabrication d'engrais bio. "Au cours de notre histoire, nous avons appris que c'est au moment des crises qu'on trouve des solutions de long terme et des nouvelles opportunités. Aujourd'hui, les crises prennent leurs racines dans le manque de principes qui respectent le genre humain, l’environnement et notre planète."

 

Du côté des producteurs français, partenaires de Paysans d'ici

En France, le temps du confinement n’était pas encore à la récolte dans les 15 groupements de producteurs français. Le travail dans les parcelles (éclaircissement, taille, semis,...) s'est poursuivi, avec des conditions adaptées, bien entendu. Chez Sibio près de Perpignan, par exemple, l’atelier de transformation de fruits en jus a pu tourner. Dans les parcelles, toutes les opérations de taille des arbres fruitiers ont pu être réalisées. Pour Pierre, le gérant de la coopérative, c'est le stoïcisme, la persévérance et la combativité qui sont restés de mise. "Et, à part cela, on a pu toujours rêver à un monde meilleur... en attendant d’agir ».

Voir d'autres témoignages sur notre chaîne youtube

D'autres articles sur le même thème
Réagir à cet article
CAPTCHA
Merci de répondre à cette question pour prouver que vous n'êtes pas un robot.