A+A-
Imprimer Partager sur Facebook

Une chocolaterie à faible impact carbone

Publié le 09 septembre 2021 - Dernière mise à jour le 09 septembre 2021
chocolaterie de la Scop Ethiquable

La chocolaterie inaugurée en août 2021 est économe en ressources et sobre en consommation. Elle présente une empreinte carbone la plus basse possible. Un résultat salué par l'appel à projet Bâtiment NoWatt de la région Occitanie.

Ce tour de force "écologique" pour une unité agro-alimentaire doit sa réussite à l'engagement et l'inventivité des entreprises qui nous ont entourés pour construire et mettre en service la chocolaterie. Plus 60 entreprises locales, le plus souvent en Scop, ont participé à sa construction.



Une réflexion globale a été menée sur la réduction de l’impact environnemental durant la phase de construction du bâtiment comme pour le fonctionnement de la chocolaterie. Les pratiques traditionnelles de construction ont été réinterrogées, tout comme celles de la fabrication du chocolat, pour mieux les optimiser.
Réduction des émissions de carbone liées au transport, utilisation de matériaux locaux, écologiques, utilisation d’énergies renouvelables, récupération d’énergie sont autant de points qui ont été analysés pour construire ce projet, en cohérence avec les engagements poursuivis par notre Scop depuis sa création.

 

ligne verte

Des principes de construction
écologiques

Conception selon les conditions climatiques du Gers
étude des expositions pour une orientation optimale du bâtiment

clim naturelle

Climatisation naturelle 
les bureaux ne sont pas non-climatisés. Ils sont rafraîchis par un système
d’aération naturel basé sur des boîtes à vent et un dôme d’aération central

isolation

Isolation performante
au-delà de la norme RT2012 imposant un niveau de consommation
d’énergie primaire des bâtiments

hygrothermieRégulation hygrothermique
avec des enduits et parois en terre crue

matériaux bio-sourcésMatériaux bio-sourcés
bois, isolant laine de bois, charpente et ossature en bois, cloisons
et enduits en terre crue

flux thermiqueOptimisation des flux thermiques
par un système de pompe à chaleur

biodiversité

Respect de la biodiversité
avec l'installation de nichoir à chauve-souris qui vivent sur le site,
parking non-goudronné et jardin agro-forestier 

 

ligne verte

Une chocolaterie branchée
à l'énergie verte

L'électricité est un volet important de l’impact environnemental de la chocolaterie Ethiquable. Nous avons choisi de produire une partie de l'énergie avec une centrale photovoltaïque installée sur le toit de la chocolaterie. Le reste est fourni par l’entreprise d’énergie durable, locale et citoyenne Enercoop.

electricité verte chocolaterie ethiquable

Une chocolaterie génératrice d’énergie renouvelable
La toiture de la chocolaterie est recouverte d’une centrale photovoltaïque de 280 kWc en autoconsommation. 760 panneaux solaires produisent 317 000 MWh par an, dont 274 000 KWh par an seront auto-consommés.

Une chocolaterie branchée à l’électricité citoyenne et coopérative d'Enercoop 
Pour couvrir les 75% restants en besoins électriques, notre Scop fait le choix de se fournir en électricité verte, locale et citoyenne auprès d’Enercoop. Pionnier de l’énergie 100% renouvelable en France, singulièrement organisée en réseau de coopératives, Enercoop agit concrètement pour la transition énergétique citoyenne. Un choix militant et cohérent. Les bureaux gersois sont d'ailleurs branchés sur cette énergie renouvelable depuis 2015.

En savoir plus sur Enercoop
 

ligne verte

Récupérer l'énergie
pour moins consommer

Pour minimiser les consommations énergétiques, la chocolaterie s’appuie sur des dispositifs de récupération d’énergie.

Une chocolaterie doit souffler le chaud et le froid. Commençons par le chaud : il s'agit des zones chauffées à 35° où le chocolat fondu est maintenu à l’état liquide. Puis, le froid avec les zones à moins de 18° où le chocolat est devenu tablette.

La chaleur est produite à l'origine par une chaufferie à bois. Puis, les flux thermiques chaud froid sont optimisés pour limiter fortement les consommations d’énergie. Ils passent par un système de récupération de la chaleur des zones chaudes qui alimente un groupe froid pour les zones à 18°.
 

récupération de calorie

D'autres articles sur le même thème
Réagir à cet article
CAPTCHA
Merci de répondre à cette question pour prouver que vous n'êtes pas un robot.