A+A-
Imprimer Partager sur Facebook

"C'est un moment historique pour les producteurs de cacao !"

Publié le 10 septembre 2021 - Dernière mise à jour le 18 octobre 2021
inauguration chocolaterie ethiquable santiago paz norandino

C'est avec ces mots que Santiago Paz s'exprime au nom des 7000 petits producteurs de la coopérative de cacao péruvienne, ce jeudi 27 août 2021 lors de l'inauguration de notre chocolaterie. 
 

"Je suis très enthousiaste aujourd'hui.
Je représente une coopérative du Nord du Pérou de 7 000 petits producteurs qui possèdent entre 1/2 et 3 hectares de terre. Nous existons depuis 1990. Et, plus de 2 000 membres de Norandino cultivent du cacao en association avec des productions alimentaires qui assurent leur sécurité alimentaire.
Nos cacaos sont des variétés anciennes qui étaient mal valorisée et mal traitée par le marché. Vous, Français, savez ce qu'est un terroir. Dans le cas du cacao, c'est la variété qui donne le goût. Et dans le cas des variétés anciennes, ce goût n'a rien à voir en termes de palettes aromatiques avec les variétés clonées modernes. Très important aussi, nos variétés sont des variétés natives de notre région. Pour une bonne qualité organoleptique de nos fèves de cacao, la fermentation et le séchage sont tout aussi importante que la torréfaction pour révéler toute l'étendue des saveurs. 


santiago paz à l'inauguration de la chocolaterie

On parle beaucoup au Pérou de valeur ajoutée au producteur. Mais, en réalité, cette valeur ajoutée part dans les pays consommateur.

Notre pays est le 3ème pays au monde à être le plus affecté par le changement climatique. Et, Piura, notre région qui a un climat très sec, est une des régions les plus touchées. Mais, dans le fonds, très peu d'acteurs cherchent à toucher au prix payé aux producteurs.

Nous avons réussi à créer une unité qui torréfie les fèves de cacao et fabrique de la masse de cacao, à l'avant-garde et totalement inédite en Amérique latine, car elle appartient à des petits producteurs.
 

santiago paz à l'inauguration de la chocolaterie

Je suis ému aujourd'hui car la chocolaterie de Fleurance n'est une usine de plus dans un pays consommateur, mais c'est la chocolaterie de la Scop Ethiquabe qui, avec nous, change le monde du cacao.

Le cacao est une matière première brute qui est payé 1 800 $ la tonne en ce moment. Ethiquable nous paye 4 200 $ la tonne, et c'est ce prix qui fait la différence. Cela fonctionne car des consommateurs, ici, acceptent de payer quelques centimes de plus pour acheter du chocolat.
Je souhaite un grand succès à Ethiquable car cela signifie un grand succès pour nous et les autres producteurs de cacao de la famille Ethiquable.
C'est un moment historique pour nous !"

norandino productrice Sanchez

 

 

 

 

 

 

Delicia Sanchez, productrice de la coopérative
Norandino au Pérou avec la tablette Noir 70% Grand cru Piura réalisée à partir de son cacao

 

ligne verte

La chocolaterie à Fleurance démarre avec de la masse de cacao fabriquée par la coopérative NORANDINO au nord du Pérou, partenaire depuis la création en 2003 de la Scop Ethiquable. L'organisation de producteurs a créé une unité de torréfaction et de broyage de fèves de cacao qui exporte la masse de cacao à Ethiquable. Le projet péruvien et le projet gersois ont été pensés en parallèle. En contribuant au capital de cette usine de transformation, la Scop Ethiquable a permis à la coopérative Norandino d'accéder aux prêts bancaires nécessaires à la réalisation de cette unité. 

 

 

D'autres articles sur le même thème
Réagir à cet article
CAPTCHA
Merci de répondre à cette question pour prouver que vous n'êtes pas un robot.