A+A-
Imprimer Partager sur Facebook

Le commerce équitable salué à l'ONU

Publié le 06 décembre 2013 - Dernière mise à jour le 24 janvier 2014

Le secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies Ban Ki-Moon a remercié les acteurs du commerce équitable pour leur contribution à l’élaboration de l’agenda post-2015 pour le développement durable avec la campagne Fair Trade Beyond 2015.

 
 
Dans un courrier adressé à Fair Trade Advocacy Office, organisme de lobbying basé à Bruxelles qui assure l’interface entre les acteurs du commerce équitable et les institutions européennes et tout autre institution officielle, Ban Ki-Moon a rappelé :
"[sa] conviction que la communauté internationale, y compris l'ONU et ses États membres, doivent prêter une attention toute particulière aux principes d'équité ainsi qu'à l'apport du commerce et des investissements à la lutte pour une éradication durable de la pauvreté. » Il a indiqué compter sur « l'engagement fort et continu [du mouvement du commerce équitable] en faveur d'un développement durable et d'un monde dans lequel chacun puisse vivre avec dignité et espoir. »
 
La campagne Fair Trade Beyond 2015 a permis de recueillir les signatures de 206 maires, 124 élus locaux et 275 organisations de la société civile, issus de 32 pays dans le monde. En France, 400 élus ont signé cette déclaration.
 
Le "Groupe de travail de Haut Niveau mandaté" par l'ONU sur l'agenda post-2015 pour le développement durable a réalisé de longues consultations avec la société civile et appelle à un système de commerce équitable dans son rapport final. Le commerce équitable apparaît même comme un indicateur de l'objectif 12 "créer un environnement mondial favorable" :
« le soutien à un système d'échanges ouvert, équitable et facteur de développement, qui réduise significativement les mesures de distorsion commerciale, y compris les subventions agricoles, tout en améliorant l'accès au marché pour les produits issus des pays en voie de développement ».

De son côté, dans son Rapport de l'Union 2013 sur la cohérence des politiques pour le développement, la Commission européenne reconnaît une nouvelle fois le commerce équitable comme un 
 
« outil de développement durable et inclusif, qui donne aux consommateurs le pouvoir de faire leurs choix de consommation de manière éclairée et de changes les choses pour les petits producteurs des pays en voie de développement. »
 
Le rapport encourage les autorités publiques à promouvoir le commerce équitable, en particulier à travers leurs achats publics et une sensibilisation à ses enjeux.
 
Une belle avancée pour le mouvement du commerce équitable !
D'autres articles sur le même thème
Réagir à cet article
CAPTCHA
Ce champ doit rester vide (lutte contre le pollupostage).